La chronique des 5 idées reçues sur le vin

Il paraitrait que le vignoble de la Chine est plus grand que celui de la France. Décantez vos connaissances.

  • On fait du vin avec n’importe quel type de raisin

Pour faire du bon vin il faut du bon raisin, on parle d’un raisin de « cuve » par opposition au raisin de « table ». Comme pour les pommes il existe des variétés de pommes spécifiques pour faire du cidre ou de poires pour le poiré et vous ne voudriez pas les manger, car trop acide, trop amer, à la chair peu agréable. Si les raisins de table sont bien calibrés, charnus et possèdent peu de pépins ceux destinés à la fermentation sont plus petits et plus acides avec moins de pulpe et davantage de jus. Le chasselas et le muscat d’Alexandrie sont les seules variétés polyvalentes.

  • Dans une bouteille de vin, il n’y a que du jus du raisin fermenté

Cela peut arriver, mais cela reste très rare. Depuis la fin du XVIIIe siècle, il est courant de rajouter du sucre dans le moût, avant la fermentation, pour augmenter le degré d’alcool final du vin. Avec le réchauffement climatique, la chaptalisation devient inutile dans de nombreux vignobles et reste strictement réglementée en France. Il est rajouté fréquemment du soufre en petite ou grosse dose servant à stabiliser et protéger le vin.

De nombreux produits peuvent être ajoutés qui ne sont pas forcément retrouvés dans les bouteilles : depuis les fertilisants et les pesticides dans les vignes jusqu’aux intrants au chai (par exemple ajout de levures, acide tartrique, acide citrique ou ascorbique, charbon, caséine ou d’albumine d’oeuf). Ce qui explique l’apparition du logo « vin vegan ».

  • Dans des fûts de chêne, c’est toujours mieux

Oui si nous aimons le goût boisé et si le vin a besoin d’un élevage long avec une microrespiration pour polir les tanins, arrondir la structure et développer des arômes tertiaires. Cela concerne les vins haut gamme destinés à un temps de garde. La plupart des vins sont à boire dans les 5 ans dans lesquels on recherche un caractère vif et fruité. Les fûts de chêne sont à moins de 10 €.

  • La France est le premier pays producteur de vin

La France ne détient pas la palme de la production ni celle de la surface des vignes. C’est l’Italie qui trône la première place de la production mondiale avec 47,2 millions d’hectolitres estimés en 2020. La France n’est pas classée loin avec 43,9 millions d’hectolitres l’an dernier. L’Espagne est 3ème producteur mondial possède la surface la plus étendue avec 960 000 hectares devant la Chine qui compte 855 000 hectares de vignes. La France arrive derrière avec 794 000 hectares.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s